Panoramas

La voix des femmes (4e partie : Authenticité, grunge et succès planétaires)

Dans ce nouvel article de cette série sur les femmes auteures-compositrices-interprètes, nous replongeons dans la décennie des années 90. Les années 1991-1993 sont un moment charnière de la musique, qui pivote non seulement vers le grunge, mais aussi vers un sentiment d’authenticité que l’on sent chez les musiciens et musiciennes.

Fini les maquillages extravagants ou les costumes flamboyants : on monte sur scène comme on est vêtus chez soi. Cette approche paraît dans les textes, qui, graduellement, parlent plus de soi, ainsi qu’au niveau musical, où l’on ne craint plus les guitares électriques, ni d’être moins « carrés » dans l’exécution. Bienvenue dans les univers de Fiona Apple, Veruca Salt, Juliana Hatfield, Aimee Mann, Claire Pelletier! Et, au passage, quelques artistes féminines vivront de très grands succès : Jewel, Alanis Morissette, Sheryl Crow…

La playlist pour accompagner votre lecture est juste ici :

k.d. lang

Quelle voix, quelle élégance! k.d. lang porte quelque chose de magnifique dans sa voix. Un mélange de mélancolie et de puissance… Lang est une chanteuse, auteure-compositrice et actrice canado-américaine à la voix angélique, comparable à celle de Roy Orbison, qui l’a d’ailleurs choisie pour réenregistrer magnifiquement sa célèbre chanson Crying. Elle débute dans le country, en 1984, avec le groupe de country The Reclines. Son look androgyne frappe autant que sa voix.

Par après, sa musique surfe entre le pop, le folk et la chanson jazz. Elle a remporté quatre Grammy Awards, dont celui de la meilleure chanteuse pop pour Constant Craving, un succès critique et populaire retentissant. En 1992, son bel album Ingénue a été numéro trois aux États-Unis et numéro deux au Canada. Elle a sorti seize albums studio à ce jour, et a chanté aux cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques de Calgary (1988) puis Vancouver (2010). Elle fut la première personnalité de premier plan de la pop à s’être affirmée publiquement lesbienne, en 1992. Elle a aussi milité pour la défense du droit des animaux et pour la liberté du Tibet.

CLAIRE PELLETIER

Née dans le Bas-du-Fleuve, à St-Pascal, Claire Pelletier est surtout connue pour ses chansons et sa musique d’inspiration médiévale, bretonne et française. Elle a débuté sa carrière comme choriste avec Michel Rivard, Louise Forestier, Pierre Flynn avant de lancer son premier album solo Murmures d’histoire en 1996, ce qui lui a valu des critiques élogieuses. En 2000, elle a sorti son deuxième album Galileo, qui poursuit la même approche que le précédent, dans la même veine que Malicorne, Loreena McKennitt ou Clannad.

JULIANA HATFIELD

Cette musicienne originaire de la région de Boston s’est illustrée à partir de 1993 avec l’album Become What You Are (1993) et les singles « My Sister » et « Spin the Bottle ». Non seulement, son allure cool et ses mélodies accrocheuses attirent l’attention, mais elle s’illustre en tant qu’esprit libre, ce qui la suit encore aujourd’hui, alors qu’elle a fait paraître récemment son 19e album, Blood.

SHERYL CROW

Artiste complète, cette musicienne, chanteuse, multi-instrumentiste (elle maîtrise aussi bien la guitare, la basse, le piano, l’accordéon que l’orgue!) et comédienne originaire du Missouri a débuté sa carrière comme choriste pour des célébrités comme Michael Jackson, Rod Stewart, Sting ou Stevie Wonder, puis composé des chansons pour Céline Dion et Eric Clapton. Elle sort finalement son premier opus solo, Tuesday Night Music Club, en 1993, qui rencontre un triomphe international avec des tubes comme « All I Wanna Do », « Strong Enough » et « Leaving Las Vegas ». Sheryl Crow devient un nom connu instantanément sur la planète pop-rock.

Elle décroche pas moins de neuf Grammy Awards et écoule plus de 50 millions de copies de ce disque à travers le monde! Crow a collaboré à des bandes originales de films, comme James Bond ou Cars, et interprété quelques rôles dans des séries télévisées. Engagée, Sheryl s’investit également dès la fin des années 1990 dans la promotion d’une fondation de recherche contre la sclérose en plaques, puis contre l’invasion américaine de l’Irak en 2003.

There’s so much of it you can’t control. There is no handbook for how to conduct yourself in the public world.

- Sheryl Crow

VERUCA SALT

Ce groupe de Chicago se démarque dès ses débuts par sa formation même : deux femmes à l’avant, deux hommes en section rythmique! Du jamais vu.

Veruca Salt est mené par Louise Post et Nina Gordon, toutes deux guitaristes (électriques) et chanteuses. Chacune amène son lot de chansons originales, qui sont ensuite travaillées en groupe avec une dynamique rock grunge. Veruca Salt se fait remarquer dès son premier single, en 1994 : la pièce Seether les propulse au point où Hole leur offrent la première partie. Elles travaillent ensuite avec des réalisateurs de renoms tels Steve Albini, puis Bob Rock et tournent avec Bush. Une mésentente entre les deux leaders du groupe survient en 1998 et ce n’est qu’en 2014 qu’elles se retrouvent.

ALANIS MORISSETTE

Après deux albums dance-pop qui ont connu un succès modéré au Canada au milieu des années 80 alors qu’elle était ado, cette chanteuse, auteure-compositrice et actrice d’Ottawa se réinvente (à seulement 21 ans) avec Jagged Little Pill, en 1995, un album rock alternatif qui a été un phénomène culturel mondial. 33 millions d’exemplaires de cet album ont trouvé preneur et lui ont mérité cinq Grammy Awards, dont celui du meilleur album rock.

Alanis Morissette a sorti neuf albums studio et a exploré des genres variés, comme l’électronique, le folk et le pop. Alanis écrit tous ces textes, mais co-écrit les musiques de ses deux premiers albums avec Glen Ballard.

JEWEL

Cette chanteuse et auteure-compositrice-interprète américaine a grandi en Alaska, où elle chantait avec son père dans des bars et des hôtels. Jewel Kilcher a déménagé à San Diego en 1991, où elle s’est fait remarquer en chantant dans les rues et les petits cafés.

Son premier album, Pieces of You, est sorti en 1995 et est devenu le premier album d’une artiste le plus vendu de tous les temps, avec plus de 12 millions d’exemplaires écoulés aux États-Unis seulement. Il contenait des chansons comme « Who Will Save Your Soul », « You Were Meant for Me » et « Foolish Games ». Jewel a ensuite varié ses influences musicales, du pop au country, en passant par le rock et le dance. Elle a aussi écrit un recueil de poésie, joué dans quelques films et séries, et gagné quatre Grammy Awards.

FIONA APPLE

La volubile artiste a fait ses débuts en 1996 avec l’album Tidal, à seulement 21 ans, rencontrant un succès commercial et critique, et lui valant un Grammy Award pour la meilleure performance vocale rock féminine pour le single « Criminal ». Fiona Apple a continué à se distinguer par son style musical mêlant folk, pop et éléments électroniques, ainsi que par ses paroles poétiques et souvent sombres. Elle atteint son sommet de popularité en 1999 avec l’album When the Pawn…, qui a été classé parmi les meilleurs albums de l’année par plusieurs magazines et sites web. Fiona Apple est reconnue comme une artiste originale et audacieuse, qui n’hésite pas à exprimer ses émotions et ses opinions.

I don’t want to give any advice to a 19-year-old, because I want a 19-year-old to make mistakes and learn from them. Make mistakes, make mistakes, make mistakes. Just make sure they’re your mistakes.

- Fiona Apple

SLEATER-KINNEY

Sleater-Kinney a longtemps été un trio, composé de trois femmes : Corin Tucker et Carrie Brownstein, toutes deux guitaristes et chanteuses, et Janet Weiss (batterie, harmonica, et chant), jusqu’au départ de cette dernière en 2019. Elles firent partie du mouvement Riot grrrl, qui combinait féminisme, musique punk et implication politique et qui a débuté à Olympia (WA) d’où sont les trois musiciennes (ainsi que le groupe Hole, mené par Courtney Love).

Le groupe n’a jamais connu de grand succès commercial mais a livré de solides albums tout au long de son parcours, avec 7 albums paru chez des labels indépendants (Chainsaw, Kill Rock Stars, avant de joindre Sub Pop) entre 1994 et 2005 acclamés par la critique et les fans de rock alternatif.

BETH ORTON

Beth Orton a émergé sur la scène musicale en 1996 avec l’album Trailer Park, qui a été salué par la critique pour son mélange innovant de folk et d’électronique, appelé « folktronica », gagné un BRIT Award pour Central Reservation en 1999 et réussi un superbe album en 2006 appelé Comfort of Strangers. Elle a collaboré avec des artistes de renom tels William Orbit, The Chemical Brothers et Beck, apportant sa voix chaude et mélancolique à leurs compositions. Née dans le Norfolk, en Angleterre, elle gagne East London adolescente. Orpheline à 19 ans, elle s’investit en tant qu’actrice avant d’ajouter la musique à ses compétences.

GILLIAN WELSH

Originaire de Nashville, cette chanteuse et auteure-compositrice-interprète excelle dans la musique folk, country et bluegrass. Elle s’associe avec le guitariste David Rawlings, qui assure la production et l’arrangement de ses albums. Son premier opus, Revival, paru en 1996, lui a permis de décrocher une nomination au Grammy Award du meilleur album folk contemporain.

Gillian Welsh poursuit sa carrière avec quatre autres albums : Hell Among the Yearlings (1998), Time (The Revelator) (2001), Soul Journey (2003) et The Harrow & the Harvest (2011). Elle a également contribué à la bande originale du film O Brother, Where Art Thou? (2000), qui a obtenu le Grammy Award de l’album de l’année. Elle a travaillé avec des artistes comme Alison Krauss, Ryan Adams, Emmylou Harris ou Mark Knopfler.

AIMEE MANN

Mann fonde le groupe ‘Til Tuesday en 1982 et connaît le succès en 1985 avec le tube « Voices Carry », qui a remporté le MTV Video Music Award de la meilleure vidéo féminine. Elle a ensuite entamé une carrière solo en 1993 avec l’album Whatever, qui a reçu beaucoup de critiques positives. Elle a connu son apogée commerciale en 1999 avec l’album Magnolia, qui contient la chanson « Save Me », nommée aux Oscars et aux Grammys. S’en suivent des albums de grande qualité tels Bachelor no 2 (2000), Lost in Space (2002) et @#%&*! Smilers (2008), le tout sur son propre label, SuperEgo Records. Aimee Mann est considérée comme l’une des meilleures auteures-compositrices de sa génération.

TANYA DONELLY

Chanteuse et guitariste née dans le Rhode Island en 1966 de parents hippies, elle a le mérite d’avoir cofondé trois groupes importants du rock alternatif : Throwing Muses (avec son amie d’enfance Kristin Hersh), The Breeders et Belly, tous menés par des femmes musiciennes, dont Donelly.

Avec Throwing Muses, elle a été la première artiste américaine à signer avec le label britannique 4AD en 1986. Avec The Breeders, elle a collaboré avec Kim Deal des Pixies et sorti l’album Pod en 1990, salué par la critique. Avec Belly, elle a été la leader et la principale compositrice du groupe, qui a connu un succès commercial avec les albums Star (1993) et King (1995). Elle a ensuite entamé une carrière solo, en sortant cinq albums entre 1997 et 2016, dont l’excellent Beautysleep en 2007.

La suite!

Ne manquez pas la suite de cette série, alors que nous revisiterons la carrière d’auteures-compositrices-interprètes qui ont émergé début du millénaire, telles Lhasa de Sela, Mara Tremblay, Émilie Simon, Alicia Keys, Cat Power, Feist... et bien d’autres.

Rattrapez votre lecture des premiers articles ici :

- La voix des femmes (1ère partie Les années folk), de Joan Baez à Carly Simon, en passant par Joni Mitchell et Brigitte Fontaine

- La voix des femmes (2e partie Rock, punk et poésie), de Patti Smith à Chrissie Hynde, en passant par Véronique Sanson, Diane Tell et Kate Bush

- La voix des femmes (3e partie Affirmation et diversité), de Mélissa Etheridge à PJ Harvey, en passant par Ani DiFranco, Sinead O’Connor, Björk...